Le 15 août, fête nationale française

Chaque 15 août, nous célébrons l’Assomption de la Sainte Vierge.

C’est la plus célèbre de toutes les fêtes qu’on célèbre en l’honneur de Marie. C’est la consommation de tous les mystères qui se sont accomplis en elle ; c’est la consécration de sa gloire, le couronnement triomphal de son admirable existence.

Même si l’Assomption de la mère de Dieu a toujours été célébrée, et au grand jour à partir du concile d’Ephèse en 431, c’est à partir de 1638 que cette fête acquit en France une importance toute particulière par suite du vœu de Louis XIII.

Ce pieu monarque prononça en effet ce discours à Saint-Germain-en-Laye le 10 février 1638 : Nous avons déclaré et déclarons que prenant la très sainte et glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets. »

Selon le désir du roi, la fête se célébra dans toute la France avec un appareil extraordinaire. Les processions sortirent des églises et se déployèrent, la statue de la Vierge et sa blanche bannière en tête, non seulement le long des rues et sur les places de nos grandes villes, mais entre les chaumières et le long des haies buissonneuses de nos plus modestes villages.

Louis XIV renouvela le décret de son père le 25 mars 1650, et l’auguste cérémonie se fit tous les ans jusqu’à ce que la monarchie fût emportée par la tourmente révolutionnaire.

Louis XVIII renouvela l’acte de Louis XIII au mois d’août 1814, et, depuis cette époque, l’Assomption a toujours été célébrée comme la plus grande des solennités de la mère de Dieu.

Depuis que la France est consacrée à la Sainte Vierge, le 15 août est la fête nationale française. Cette tradition doit être perpétuée tous les ans par tous les Français, car nombreux sont encore les fils spirituels de la sanglante révolution anti-française qui veulent enterrer la commémoration du 15 août, comme par exemple le communiste français Thomas Guénolé qui a publié ce matin le communiqué suivant :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *