Gaulois : un cafouillage qui en dit long

Le cafouillage, au plus haut sommet de l’Etat, sur l’interprétation à donner à l’insulte francophobe d’Emmanuel Macron, les Français sont des Gaulois réfractaires au changement, est révélateur d’un mal profond qui touche nos dirigeants.

Tout d’abord, Benjamin Griveaux, qui est le porte-parole du Gouvernement, donc pas n’importe qui, a tenté de rassurer l’opinion en déclarant que « les Gaulois réfractaires, ce sont les partis politiques ».

Dans le même temps, Christophe Castaner, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, donc pas n’importe qui non plus, déclarait quant à lui que les Français devaient « accepter la part d’humour du Président ».

Donc d’un côté on nous dit que le propos ne visait pas les Français mais juste les partis politiques, et de l’autre côté on nous dit que c’est une simple blague… une belle cacophonie qui cache le mal que nous évoquions en début d’article : l’arrogance.

En effet, ces gens-là sont des arrogants.

Ces gens-là sont toujours les premiers à demander des efforts aux Français alors qu’ils touchent plusieurs milliers d’euros par mois, sans compter les avantages en nature.

Ces gens-là sont toujours blanchis et recasés à des postes haut placés malgré leurs innombrables malversations.

Ces gens-là ont toujours raison, même quand ils disent tout et son contraire, ne font jamais de mea culpa, ne reconnaissent jamais aucune erreur, préférant abuser des éléments de langage plutôt que de présenter des excuses pour leurs faux pas.

Ainsi, une fois de plus, Emmanuel Macron et ses soutiens ne reconnaîtront jamais qu’une bêtise ait pu être dite ou faite, ce qui leur fait dire n’importe quoi dès qu’ils n’ont pas le temps de se concerter.

Là, ça ne touche qu’une déclaration du Président, mais cette attitude déplorable, c’est aussi toute l’histoire de l’impunité totale qui a régné autour de l’affaire Benalla.

Il est grand temps d’en finir avec cette vieille république, et de restaurer l’Etat national avec le Parti de la France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *