Syrie : encore et toujours de la propagande pro-islamiste !

Les médias ont relaté aujourd’hui la récupération d’une zone qui était tenue par des djihadistes. Pour ce faire, ils ont utilisé ce type de vocabulaire de propagande : « Des rebelles syriens ont accepté jeudi de céder les territoires sous leur contrôle dans la province de Qouneitra, qui borde la partie du Golan annexée par Israël, au terme d’une série d’accords ayant permis au régime de reprendre des secteurs clé. »

Ce qui choque, c’est tout d’abord que les djihadistes soient appelés des « rebelles » et que le Gouvernement soit appelé « régime ». Il s’agit d’un vocabulaire de propagande utilisé pour manipuler l’opinion publique, le terme « régime », que les médias aiment aussi appliquer à la Russie, fait penser à « dictature », alors que le terme « rebelles » évoque l’insoumission et la liberté, qui sont des concepts plutôt biens vus par l’opinion publique.

Bachar el-Assad, chef d’Etat et non pas chef de « régime », résiste héroïquement aux islamistes depuis 2011.

Si les vrais mots, décrivant les vraies choses, avaient été utilisés, les médias auraient annoncé que « le Gouvernement syrien a récupéré des territoires aux terroristes islamistes ». Si ce vocabulaire avait été utilisé depuis le début du conflit en 2011, il y a fort à parier que l’opinion publique aurait non seulement une autre image de la Syrie et de Bachar el-Assad, mais qu’elle accorderait beaucoup moins de crédit à ceux qui soutiennent les islamistes en France, comme un Laurent Fabius qui essayait de nous faire admirer les terroristes d’Al-Nosra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *