Terroristes à Hérouville-Saint-Clair : les drôles d’informations de la presse locale !

Alors que deux frères ont été interpellés la semaine dernière dans la ville occupée d’Hérouville-Saint-Clair à la demande de la section antiterroriste de Paris, les seules choses que les médias nous apprennent sont les suivantes :

 

– La mère des deux frères n’avait toujours pas de nouvelles d’eux peu après l’interpellation.

– L’interpellation était très violente.

– La police a défoncé la porte.

– La police n’a pas crié « police ».

– Les mamans qui conduisaient leurs enfants à l’école étaient effrayées (par les policiers bien-sûr, pas par les sympathisants de DAESH revenant d’une escapade en Syrie…)

 

Voilà voilà… Vous ne rêvez pas, voilà ce qui intéresse la presse régionale lorsque sont découverts sur notre sol deux relais de l’Etat islamique. La presse locale n’a décidément rien à envier au dogmatisme gaucho-marxiste de l’ensemble de la presse nationale et notamment parisienne.

 

Pour le Parti de la France, la seule information qui vaille d’être diffusée c’est que si nous avions été aux responsabilités, ces deux apprentis islamistes n’auraient jamais pu revenir tranquillement de la Syrie jusqu’à Hérouville-Saint-Clair, car ils auraient été stoppés et refoulés à un endroit qui n’existe plus mais que nous ressusciteront : notre frontière !

Terroristes à Hérouville-Saint-Clair : les drôles d'informations de la presse locale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *