Les journalistes sont des négationnistes (du racisme antiblancs)

L’information est tombée en début de semaine : Julien Lepers ne présentera plus Questions pour un champion en 2016, viré par le nouveau PDG de France Télévisions Delphine Ernotte.

 

Les journalistes ont rappelé que lors de sa nomination à ce poste, elle a déclaré « On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il va falloir que cela change. »

 

Qu’avons-nous là comme éléments ? Eh bien ils sont au nombre de trois :

 

– Il faut moins d’hommes à la télévision.

– Il faut moins de blancs à la télévision.

– Il faut moins de quinquagénaires à la télévision.

 

Voilà qui est clair et qui n’est pas une vue de l’esprit, c’est la transcription objective des propos tenus par Delphine Ernotte.

 

Bizarrement, ce n’est pas ce qu’ont retenu les journalistes ! En effet, on peut lire, par exemple dans Ouest-France, que l’éviction de Julien Lepers serait le fruit « d’une volonté de rajeunissement mais également de féminisation ». Heu… il ne manque rien là ?? 

 

La façon dont les médias passent sous silence l’aspect racial de la mesure prise par Delphine Ernote, malgré l’aveu de cette dernière est, une fois de plus, une démonstration sans appel un grand tabou qui les hante tous : le racisme antiblancs existe, est assumé et, surtout, n’est pas combattu.

Les journalistes sont des négationnistes (du racisme antiblancs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *