Jean-Marie le Pen est-il une victime ? Non.

Jean-Marie le Pen est-il une victime ? Non.

Jean-Marie le Pen est-il une victime ? Non. Ce qui lui arrive n’est que la conséquence de toutes les décisions et positions qu’il a prises depuis des années, jusqu’au congrès de Tours et même après. Jean-Marie le Pen, ces dernières années, ne s’est pas comporté comme le héraut de la droite nationale qu’il a pu être jusqu’au début de l’ascension de sa fille, qu’il a d’ailleurs lui-même artificiellement poussée, mais comme le fossoyeur de tous les authentiques bons nationalistes du FN. Pleurnicher sur le sort réservé à l’ancien patron du FN, c’est oublier que Marine le Pen doit tout son parcours frontiste à son père, et que sans son entêtement, la droite nationale aurait encore l’air d’être… de droite et nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *