Parti de la France du Calvados

Hollande chef de la république, pas de la France

18 Octobre 2012 , Rédigé par Bruno Publié dans #Anti-France

314171_4635741012941_767197076_n.jpg

Lire la suite

Cinquantième anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II...

11 Octobre 2012 , Rédigé par Bruno Publié dans #Religion

Messe_traditionnelle-cdec5.jpgCe 11 octobre 2012 marque le cinquantième anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II qui, souhaitant ouvrir l'Eglise sur le monde, permit que des millions de fidèles s'y perdent pour ne revenir à l'église que de temps en temps, lorsqu'il faut bien, car c'est une "tradition" comme le sapin de noël ou le poisson d'avril, faire baptiser les enfants, se marier ou enterrer mamie qu'on ne visitait qu'une fois de temps en temps et à contre-coeur...

 

Plutôt que d'épiloguer, n'étant pas théologiens, nous vous laissons en compagnie des mots forts et clairs de Monseigneur Lefebvre :

 

"Nous sommes obligés de choisir. Bien sûr que, dans notre époque de libéralisme, beaucoup de gens n'arrivent pas à comprendre qu'on puisse demeurer sur des positions qui paraissent des positions « retardataires », « anciennes », « moyenâgeuses », etc. C'est évident. Mais la doctrine de l’Église est la doctrine de l’Église. Quand les papes ont condamné la liberté de pensée, la liberté de conscience, la liberté des cultes, ils ont expliqué pourquoi ils les condamnaient. Léon XIII a fait des encycliques très longues sur ces sujets-là. Il suffit de les lire ; et le pape Pie IX, le pape Grégoire XVI. Tout cela est basé, encore une fois, sur les principes fondamentaux de l’Église, sur le fait que l’Église est une vérité, est la seule vérité. Que voulez-vous, c'est comme ça, on y croit ou on n'y croit pas, bien sûr, mais quand on y croit on est obligé d'en tirer les conséquences. C'est pourquoi, personnellement, je ne crois pas que ces déclarations du concile qui impliquent la liberté de conscience, la liberté de pensée, la liberté de culte puissent être compatibles avec ce que les papes ont enseigné autrefois. Alors on choisit. Ou on choisit ce que les papes ont enseigné pendant des siècles, et on choisit l’Église ; ou on choisit ce que le concile a dit. Mais on ne peut pas choisir les deux à la fois, puisqu'ils sont contradictoires."

 

En ce jour anniversaire de ce triste concile, mais fortifiés par un évêque si clairvoyant, continuons le combat spirituel, intellectuel, voire politique, pour que vivent la tradition et la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X !

Lire la suite
Lire la suite