Fait divers à Bayonne, la fausse droite pète les plombs

Suite au fait divers survenu hier à Bayonne, un octogénaire non-musulman ayant blessé deux septuagénaires musulmans, une indécente cascade de réactions a dénoncé l’islamophobie, l’extrême droite, Eric Zemmour, etc.

Ces réactions sont venues de l’anti-France, bien entendu, mais également de ce qu’il est (abusivement) convenu d’appeler l’extrême droite.

En effet, le RN a dénoncé un acte inqualifiable, un acte de barbarie contre la république et « une honte », Marine le Pen a réclamé « la sévérité la plus totale » à l’encontre du vieillard.

De son côté, Renaud Camus, qui est censé être opposé au « Grand Remplacement », a parlé d’attentat « désolant » et a traité d’ « excités » ceux qui demandent l’interdiction de l’islam.

Quant à Erik Tegner, l’organisateur de la « convention de la droite » d’Eric Zemmour et de Marion Maréchal, il a carrément traité le vieillard de Bayonne de lâche, a annoncé qu’une attaque de mosquée était ignoble et a réclamé « la guillotine ou la pendaison ».

De son côté, Thomas Joly, le secrétaire général du Parti de la France, a tenu le seul langage compréhensible pour un esprit sain : l’escarmouche de Bayonne ne fera pas oublier les 263 victimes du terrorisme islamique depuis 2012 sur le sol français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *