Jamel, Fianso, les pseudo-artistes de banlieue n’existent-ils que grâce aux subventions ?

En quelques jours, deux nouvelles nos sont parvenues sur des sujets qui ne nous intéressent habituellement pas : l’humour de Jamel Debbouze et la musique de Fianso.

Pourquoi nous attardons-nous sur eux aujourd’hui ? Parce qu’au détour de deux contre-performances sur scène, nous avons appris que ces « artistes » n’étaient pas financés par « leur » public mais par des subventions ! Par l’argent public ! L’argent des travailleurs français !

En effet, Jamel Debbouze et Sofiane ont livré des prestations tellement minables que la ville (Ivry-sur-Seine) s’est répandue dans les médias pour dire à quel point elle regrettait les cachets versés aux protagonistes, des cachets exorbitants : plusieurs dizaines de milliers d’euros par artiste (60 000 euros et 30 000 euros) !

Ces montants sont indécents, plus aucune subvention ne doit aller dans la poche de pseudo-artistes en mal de public !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *