LREM nous livre son manuel du survivre-ensemble !

C’est dans un tweet hallucinant, que la présidente du Réseau Féminin et député LREM, Agnès Cerighelli, a livré sa vision du quotidien des femmes françaises : « Je n’ai pas de voiture et prends le métro depuis 17 ans. Je n’ai jamais subi la moindre insulte ou harcèlement. J’applique 2 règles de prudence : tenue correcte et vigilance extrême. Avant 16 ans, il me paraît risqué pour un enfant seul de prendre le métro ».

Cette incroyable déclaration est doublement révélatrice.

Elle révèle tout d’abord que le niveau de défrancisation est tel, qu’une femme se doit d’avoir une tenue « correcte », c’est-à-dire non pas une tenue décente, mais une tenue qui ne soit pas susceptible de déplaire aux salafistes. Adapter son comportement aux mœurs islamiques, voilà le mode de vie que nous propose Cerighelli !

Elle révèle ensuite le niveau de chaos que les élus nous ont construit, et le pire c’est qu’ils sont contents ! Contents qu’une femme française doive faire preuve de « vigilance extrême » quand elle se déplace dans son propre pays ! Contents d’avoir rendu le métro dangereux pour les Français de moins de 16 ans !

Ce tweet n’est pas un accident, car la même député « féministe » a commenté de cette manière la polémique du chauffeur de bus musulman qui a refusé de laisser monter une femme en jupe : « Un chauffeur de bus n’a pas à refuser l’accès de son bus à une femme qui a payé son transport. Néanmoins, il serait bon de rappeler à certaines ce qu’est une tenue correcte et respectueuse d’autrui. La provocation vestimentaire crée des conflits permanents et inutiles ».

Derrière ces propos surréalistes se cache une réalité absolument mortifère : Agnès Cerghelli et les siens veulent qu’en France, les femmes s’habillent conformément à ce que les fous d’Allah trouvent correct.

Le « conflit permanent et inutile », c’est le problème que pose en permanence l’islam ! Cette fausse religion n’est pas chez elle en terre d’Europe, il faudra remédier à cette situation lorsque nous serons aux pouvoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *