Tuer au nom d’Allah est moins grave qu’être nationaliste

A quelques jours d’intervalle, le polémiste Alain Soral et le blogueur Boris Le Lay, tous deux nationalistes, ont été combattus par la république.

Le premier a été condamné à un an de prison ferme pour des écrits dans lesquels il ne menaçait personne, et le second, a été plusieurs fois condamné et a vu ses pages facebook (suivies par des milliers d’abonnés) supprimées pour des écrits dans lesquels, lui non plus, ne menaçait personne.

Le tort d’Alain Soral et de Boris Le Lay, c’est d’être des nationalistes et de diffuser des idées qui ne sont pas celles d’Emmanuel Macron. Cela suffit pour subir censures et condamnations !

En même temps, la république accueille les vétérans « français » de daesh et s’honore de laisser les adorateurs d’Allah ouvrir mosquée sur mosquée quand tant de Français, d’Européens et d’occidentaux meurent juste après avoir entendu un « déséquilibré » hurler « Allah akbar ».

Que crève cette république pré-islamique ! Liberté pour les nationalistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *