Antisémitisme über alles

Il y a quelques jours, Nicole Belloubet, qui n’est pas n’importe quel personnage car il s’agit du ministre de la Justice, a déclaré qu’il fallait mieux traiter les victimes d’antisémitisme que les autres !

Avant de vous laisser en compagnie des citations de notre ministre, nous souhaitons vous faire part de quatre considérations.

  1. Nous ne voyons pas en quoi une victime de vol, d’agression, de viol ou de meurtre ne bénéficierait pas de la même implication policière et judiciaire qu’une victime d’antisémitisme. En effet, dans ses citations, le ministre souhaite que les victimes d’antisémitisme bénéficie d’une qualité supérieure de prise en charge de leurs plaintes par rapport aux autres, et qu’elles bénéficient d’une réponse judiciaire plus ferme.
  2. Quand on sait qu’un nombre incalculable d’affaires médiatisées d’antisémitisme étaient en fait des coups montés (dont la récente vague de croix gammées qui obsédait les journalistes et les politiques, et dont le soufflé est mystérieusement retombé lorsque l’auteur, un certain « Christophe P. », a été interpellé), cet attachement à vouloir faire de l’antisémitisme la 1ère cause de vigilance des policiers et des magistrats est tout à fait surprenant…
  3. … et vient légitimement questionner sur les motifs d’un tel engagement spécifique du ministre, surtout dans un pays comme le nôtre où, sous couvert « d’agression gratuite » ou « d’agression pour un regard », des blancs sont blessés et assassinés en raison de leur couleur, chaque année, par des racailles d’origine étrangère.
  4. Enfin, faire de l’antisémitisme le crime absolu, c’est insulter tous les non-juifs de France, dont Manuel Valls avait déjà sous-entendu qu’ils ne constituaient que l’arrière-garde du pays.

La seule haine qui tue, c’est la haine dont les médias refusent de parler, c’est la haine anti-française, anti-chrétienne et anti-blanche !

 

Voici quelques-unes des citations du ministre de la Justice Nicole Belloubet, datant du début du mois :

« On ne traite pas les plaintes antisémites de la même manière qu’une autre plainte »

« L’antisémitisme n’a pas sa place. 1/Réponse pénale systématique. 2/Une peine adaptée. 3/Spécialisation renforcée des magistrats. »

Nicole Belloubet a demandé aujourd’hui aux parquets de «serrer la vis» dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme pour qu’«aucune agression ne reste impunie», lors d’une table ronde au tribunal d’Evry (Essonne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *