PEINE DE MORT POUR LES TUEURS D’ENFANTS

Depuis ce matin, les médias donnent de l’écho à Anne Ratier qui vient d’écrire un livre dans lequel elle explique comment elle a tué son fils handicapé. L’enfant avait 3 ans. Opportunément, ce livre sort alors que le crime est désormais prescrit (plus de trente ans).

Que les choses soient claires : toucher à un enfant est ce qui peut arriver de pire, et c’est ce qui doit donc être le plus sévèrement puni.

Le Parti de la France rappelle d’ailleurs régulièrement son engagement à rétablir la peine de mort pour les tueurs d’enfants, et nous ne dévierons jamais.

La mode est de mettre en avant les individus qui méritent l’asile, la prison ou la mort.

Le combat du Parti de la France est de remettre la France à l’endroit, et les assassins sous terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *