Le fossé entre le peuple et les journalistes est légitime

Des enquêtes d’opinion sorties depuis quelques jours indiquent que la confiance du peuple envers les médias est à son niveau le plus bas, sachant que cette confiance était déjà à un niveau extrêmement bas.

Cette défiance grandissante est le fait de plusieurs facteurs, notamment le parti-pris anti-conservateur de la presse sur absolument tous les sujets (mariage pour tous, immigration, montée du dit populisme, etc.).

On peut également mettre l’arrogance des journalistes parmi les motifs de séparation entre eux et le peuple, notamment par le dénigrement systématique des millions de Français qui font le choix du patriotisme et du nationalisme aux élections et qui se font, à chaque fois, qualifier de « sous-éduqués » et de « protestataires » contre lesquels il faudrait faire barrage.

Mais il y a aussi la haine de l’identité française, systématiquement colportée par les médias, et qui heurte au plus profond le peuple français. Un bon exemple en est ce  type de débat non-contradictoire absolument insultant envers notre identité multiséculaire :

Doit-on rappeler à ces journalistes et pseudo « experts » que la France est catholique depuis 496 ?!

 

Non messieurs, le nationalisme n’est pas un problème à traiter, c’est une famille politique légitime !

Tant que les journalistes seront des militants politiques et des donneurs de leçons, le fossé continuera à se creuser entre eux et le peuple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *