10 octobre 1945: Joseph Darnand est fusillé par la « justice » d’épuration

Héros des deux guerres, militant nationaliste (Action Française, Croix-de-Feu, PPF, la « Cagoule »), il est surtout connu pour son action au service du Maréchal Pétain à la tête du Service d’Ordre Légionnaire (SOL) puis de la Milice française et comme secrétaire général au maintien de l’ordre et secrétaire d’état à l’intérieur à Vichy puis à Sigmaringen.

Capturé en Italie après y avoir combattu les partisans, il est transféré en France et jugé de façon inique: de Gaulle, qui le respectait, le laisse condamné à mort et exécuté pour plaire aux communistes.
Le 10 octobre 1945, après avoir servi la messe et reçu l’extrême-onction, il meurt dignement au cri de « Vive Dieu! Vive la France! ».

Pour connaître son histoire, Quentin Douté, Conseiller National du PDF, recommande l’excellente biographie d’Hugues Viel « Darnand – La mort en chantant », disponible aux éditions de Chiré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *