Médine au Bataclan : l’hypocrisie du camp de la tolérance

Médine, un rappeur prosélyte musulman, souhaite déverser son islamisme au Bataclan, là où plus d’une centaine de Français a été massacrée au nom d’Allah il y a trois ans.

Contre ce scandale doublé d’un irrespect total pour les innocentes victimes de l’islamisme, une mobilisation est prévue le vendredi 19 octobre, à l’initiative de personnalités identitaires et patriotes.

Cette mobilisation fait rager les islamistes et leurs alliés gauchistes, qui préféreraient que l’islamisation et le discours antifrançais continuent à se dérouler loin des yeux de l’opinion publique !

Même la direction du Bataclan a soutenu la venue du provocateur musulman Médine sur les lieux de l’attentat, au nom de la sacro-sainte liberté d’expression. Pourtant, c’est cette même direction qui a interdit au groupe de rock Eagles of death metal de se produire au Bataclan ! En effet, les propos passez pro-musulmans des membres du groupe de rock ont fortement déplu aux directeurs du Bataclan, qui se défaussent en prétextant le refus de l’apologie de la détention d’armes… ces armes qui n’ont pourtant tué que des Français amateurs de rock’n’roll en 2015 !

Le meilleur résumé de cette (im)posture figure dans ce tweet diffusé hier :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *