L’autre affaire Benalla : l’islamisation du sommet de l’Etat

Au-delà des énièmes révélations autour du cas Benalla (existence d’une police indépendante du Ministère de l’Intérieur, avantages en argent et en nature hallucinants, proximité perturbante entre Benalla et le couple présidentiel, etc.), il y a un aspect sur lequel nous souhaitons nous attarder : la connexion musulmane.

En effet, c’est l’un des aspects les moins commentés de cette ubuesque affaire, mais c’est de loin l’un plus inquiétants.

Cette connexion musulmane, elle se matérialise tout d’abord par le fait qu’Alexandre Benalla, si toutefois il s’agit de sa véritable identité, a fréquenté il y a cinq ans l’avocat du grand banditisme Karim Achoui.

Karim Achoui, qui a été radié du barreau de Paris pour « manquements déontologiques », a « fréquenté » Alexandre Benalla pendant deux ans, lorsque l’avocat a créé la LDJM (ligue de défense judiciaire des musulmans). Karim Achoui a indiqué à la chaîne de télévision M6, qu’Alexandre Benalla était « très sensible à la cause musulmane ».

Donc nous avons un proche du chef de l’Etat qui fricote avec un avocat à la réputation sulfureuse et qui fait dans le communautarisme musulman.

Après cela, Alexandre Benalla a recruté un garde du corps pour Emmanuel Macron, un certain Makao qui escortait le candidat Macron pendant toute la campagne présidentielle. Ce Makao a défrayé la chronique il y a quelques semaines, puisqu’il a été photographié à plusieurs reprises en train de jouer aux jeux-vidéo avec Jawad Bendaoud.

Jawad Bendaoud, ce nom vous dit sûrement quelque chose, c’est le musulman qui a hébergé les terroristes qui ont semé la mort le 13 novembre 2015 (dont l’attaque du Bataclan).

Le fait que des terroristes qui ont tué massivement des Français au nom de l’islam ne soient qu’à une ou deux poignées de mains de l’Elysée est extrêmement inquiétant. C’est aussi, et peut-être même surtout, dans cette direction que devraient enquêter les services de l’Etat.

[Mise à jour 21h35 : dans le cadre de la « cellule de protection du Président de la République » qu’était en train de mettre sur pied Alexandre Benalla, il était question de recruter les gardes du corps d’Hacène Chalghoumi, imam de Drancy.]

2 pensées sur “L’autre affaire Benalla : l’islamisation du sommet de l’Etat

  • 9 août 2018 à 7 h 56 min
    Permalink

    Il semble acquis que Macron ne soit pas difficile à convaincre pour l’islamisation du pays. Cette islamisation est un facteur de réussite de métissage de la population européenne. N’oublions pas que nous sommes dans le processus inspiré par Kalergi et son fameux plan. Ce plan adoubé en leur temps par les britanniques et américains s’est vu légalisé, en quelque sorte avec le traité de Maastricht . Ces traités qui musèlent les peuples sont téléguidés par le N.O.M. dont Rothshild fait partie . Rothshild ,n’est ce pas l’ex employeur de Macron. Macron doit tout à son soutien appuyé pour les présidentielles. La boucle est bouclée. L’islam ,l’arme qui fait tomber les démocraties trop revendicatives.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *