Violences politiques et commerce illégal, que se passe-t-il au lycée Jean Rostand de Caen ?!

 

Le 5 octobre dernier, des lycéens extrémistes de gauche (UNL) diffusaient de la propagande politique au sein de leur lycée et se livraient à un commerce illégal de denrées alimentaires.

Légitimement choqué, un courageux lycéen leur a signifié qu’ils devaient arrêter leurs pratiques et cesser de créer du trouble au sein de l’établissement. C’est alors qu’un extrémiste de gauche a vidé le contenu d’une canette sur le lycéen.

En toute logique, l’imbécile qui s’est livré à cet acte a été sanctionné ce vendredi d’une journée d’exclusion.

Cette affaire est symptomatique de la vision communiste que l’UNL (Union Nationale Lycéenne) a de la politique : soit on est d’accord avec eux, soit c’est la violence politique !

Le Parti de la France félicite le jeune patriote qui a recadré les lycéens radicalisés de l’UNL et apportera bientôt sur place son soutien public à l’anticommunisme et à l’antigauchisme, car la jeunesse n’a pas vocation à être embrigadée par des organisations soixante-huitardes ringardes mais à se mettre au service de son idéal d’une France forte dans une Europe européenne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *