Caen : viol de 2 étudiantes par 7 migrants, pourquoi l’omerta ?

Jeudi dernier, en marge du carnaval étudiant dont le Parti de la France du Calvados demande régulièrement l'interdiction, deux étudiantes ont été violées par sept pseudo-migrants venus de Ouistreham sur des bicyclettes généreusement fournies par les associations gaucho-crasseuses du département.

Prises en charge par les pompiers, les deux étudiantes n'auront peut-être jamais droit de réclamer justice. Pourquoi ? Parce que les forces de l'ordre ont demandé aux pompiers de ne pas révéler cette affaire.

Rendez-vous compte, cela ferait de la mauvaise publicité aux migrants, ce qui n'est jamais bon pour la république, et encore moins à quelques jours d'une élection capitale.

Le PdF14 condamne fermement l'attitude des forces de l'ordre, ainsi que la complicité des journalistes qui ont fait le choix de ne pas non plus diffuser cette information. Pourtant, si nous sommes au courant, c'est qu'ils le sont, et qu'ils l'ont même été bien avant nous !

Nous rappelons ici ce que nous avons toujours dit :

– Le carnaval étudiant n'est qu'une beuverie à ciel ouvert où les racailles des cités alentours viennent guetter leurs proies pour les dépouiller. Il convient donc de l'interdire définitivement.

– Les pseudo-migrants sont des porcs qui n'ont rien à foutre chez nous.

– La police politique et les médias préfèrent masquer la réalité plutôt que de décrire des faits qui vont à l'encontre de leur idéologie cosmopolite.

Le Parti de la France apporte son soutien moral aux étudiantes violées par les migrants et salies une deuxième fois par l'omerta qui règne autour de leur malheur.

Caen : viol de 2 étudiantes par 7 migrants, pourquoi l'omerta ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *