Hystérie anti-Trump, la schizophrénie des médias !

Alors qu’il y a quelques jours, les médias trouvaient hilarante une sortie pathétique de Barack Obama sur les conquêtes de Donald Trump (voir ici), ceux-ci sont scandalisés par l’une des dernières attaques du candidat républicain, qui a accusé Hillary Clinton d’être complice des infidélités de son mari. Le journaliste n’a pas hésité à utiliser le terme de « nauséabond », ce fameux terme qu’on nous ressert à toutes les sauces quand un homme trop à droite dérange un peu trop le politiquement correct.

 

Ce tout petit exemple, qui relève de l’anecdote, illustre bien la schizophrénie et la mauvaise foi des médias qui sont dociles – voire serviles – envers les puissants, et impitoyables envers ceux que le système abhorre.

Hystérie anti-Trump, la schizophrénie des médias !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *