Elections en Autriche, la grande peur des journalistes

La presse du Calvados, qui n’a pas de mots assez sympathiques pour parler des « réfugiés » qui sont présents chez nous illégalement et parmi lesquels on trouve des activistes islamistes, met toujours les pieds dans le plat quand il s’agît de parler des nationalistes.

 

Ainsi, quelle ne fut pas notre surprise, hier, de tomber sur un article, en première page, évoquant le « danger nationaliste » qui, il est vrai, est la première préoccupation des Français et la première source de déstabilisation de nos institutions (lol).

 

Ce « danger nationaliste », quel est-il ? Quelle cellule combattante d’extrême droite (armée de répliques d’air-soft) a été démantelée ? Ne vous faites pas d’illusions, comme d’habitude avec les torchons antifascistes, l’article est bien moins intéressant que ne le laisse penser le titre. En effet, il s’agit d’un article sur la montée démocratique du FPÖ en Autriche, montée analysée par… une élue socialiste autrichienne ! Quelle objectivité !

 

Ce qui est « étonnant », c’est qu’il n’y a pas eu d’articles sur le « danger islamiste », pourtant bien réel, lors de l’élection du maire de Londres il y a quelques jours, maire musulman qui a été l’avocat d’islamistes dans son pays…

 

Voilà voilà… Et après ils osent s’étonner de la crise de confiance de l’opinion publique envers les journalistes…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *